J'abandonne une partie de moi que j'adapte

Comment vivez-vous ? Êtes-vous heureux ? En 1960, Jean Rouch et Edgar Morin, pratiquant le cinéma vérité, sont allés poser ces questions à de jeunes français, étudiants, ouvriers, et cetera. Le documentaire Chronique d’un été marqua autant l’époque qu’il en témoignait. Justine Lequette, plus d’un demi-siècle plus tard, en fait le point de départ de son spectacle. Avec elle, nous plongeons dans les années soixante où l’on boit et fume à l’envi puis nous voyageons dans le temps pour déboucher sur aujourd’hui, et se poser les mêmes questions : c’est quoi le bonheur ? Qu’en est-il du travail dans notre société ? Est-il suspendu aux soubresauts de la bourse ? Que nous est-il demandé ? Que nous faut-il abandonner de nous-mêmes ? À quoi nous demande-t-on de nous adapter ?

Tonique, drôle, enlevé et profond, le spectacle nous interroge sur les possibles et notre besoin d’utopie. C’est un bijou d’intelligence, de pertinence et d’invention ludique. Et si le sujet est sérieux, il est traité ici avec la légère distance de l’humour qui invite à réfléchir en toute liberté.

Retrouvez ici le teaser du spectacle

J'abandonne une partie de moi que j'adapte

Saison 2018-19 Saison 2018-19