Je suis un poids plume

« Au début tu crois que tu n’y arriveras jamais et puis tu entends la musique de Rocky et alors tu t’accroches. »

Après la rupture, il faut bien régler les affaires, voir ce qu’on va faire des choses communes partagées, de l’appartement et de ses clés, de la vaisselle au mobilier ; régler aussi le sentiment de trahison qui vous assaille quand le futur de l’autre ne vous appartient déjà plus, que vous découvrez qu’un nouveau chapitre s’ouvre sans vous, autant de blessures et de coups reçus qu’il faut soigner pour ne pas rester au fond du gouffre.
Ici, face à l’uppercut de la fin de l’amour, la renaissance viendra du corps. Un corps épuisé par l’absence de l’autre, délaissé par les mains de l’autre et qui retrouvera comment se reconstruire dans une salle de boxe.
Apprendre à donner des coups, à les parer, apprendre à se défendre, c’est soumettre son corps à une nouvelle discipline, le sentir se transformer à force d’exercice, de sueur, c’est le prix à payer pour renaître à soi-même.
Dans un « seule en scène » percutant dans tous les sens du terme, et qui a connu un immense succès lors de sa création, Stéphanie Blanchoud, à la fois actrice et autrice, monte sur le ring, face au public, et conjugue, sous la direction de Daphné D’Heur, le punch et la douceur. 

Retrouvez ici le teaser du spectacle

Teaser 2 / Teaser 3

Vidéo : "Je suis un poids plume & Frères ennemis en novembre au Théâtre des Martyrs"

Je suis un poids plume

Saison 2018-19 Saison 2018-19