Die Entführung aus dem Serail

Wolfgang Amadeus MOZART | Livret de Johann Gottlieb Stephanie le Jeune

Le premier véritable chef-d’œuvre de l’opéra allemand s’invite au Théâtre des Martyrs dans le cadre du 4e festival Midsummer Mozartiade. Créé à Vienne le 16 juillet 1782 au Burgtheater, Die Entführung aus dem Serail fut un opéra nouveau, plein d’idées, le premier chef-d'œuvre de l'opéra allemand. Remportant un triomphe dès le soir de sa création, ce génial “Singspiel” devint, du vivant de Mozart, son ouvrage le plus populaire. Il parcourt toute l’Allemagne avant de poursuivre une carrière fulgurante à travers l’Europe. Des Européens en captivité dans le monde musulman étaient monnaie courante au XVIIIe siècle. Dans l'esprit des Lumières, Mozart pouvait néanmoins concevoir une fraternité entre l’Occident et l’Orient. Ainsi son génie transcende les conventions de la turquerie, sa musique devient drame, ses personnages deviennent êtres humains. Le vivre ensemble peut-il permettre à ces hommes et ces femmes de chair et de sang de surmonter leurs différences de culture, de religion ou de sexe ? Dans l’univers clos du sérail – dans cette tension entre crainte et fascination – vont-ils réussir à se comprendre, s’accepter ? Au cours de cette nouvelle rencontre choisiront-ils de suivre leurs propres lois ou celles professées par leurs pères ? La Sublime Porte pourrait rester ouverte cette fois, même si l’expérience risque de meurtrir plus d’un cœur. C’est pour cela que L’Enlèvement a tant à nous dire aujourd’hui.

Au bord de la mer, dans une Turquie romanesque, le jeune seigneur espagnol Belmonte cherche sa fiancée Konstanze, capturée par des pirates puis vendue au Pacha Selim. Ayant subi le même sort, Blonde, sa servante anglaise, et Pedrillo, le serviteur de Belmonte, sont surveillés par l’odieux Osmin, gardien du palais. Prête à mourir plutôt qu’à se donner au Pacha, la belle Konstanze repousse ses avances, malgré toute l’attirance qu’elle éprouve pour lui. Avec l’aide de Pedrillo, Belmonte parvient à s’introduire au palais, où ils montent un projet d’enlèvement pour délivrer leurs fiancées. Au moment de s’enfuir, les deux couples d’amants sont capturés et voués à une mort certaine. Dans un coup de théâtre final, le généreux Selim leur accorde clémence, liberté et sauf-conduit. Qu'est-ce qui l'amène à réagir de cette façon ?

Die Entführung aus dem Serail

Saison 2019-20

Réserver
une
place

Grande salle

30.06 > 07.07.19
Dates
15:00 dimanche 30 juin
19:00 mardi 2 juillet
19:00 jeudi 4 juillet
15:00 dimanche 7 juillet

Gianna Cañete Gallo | Konstanze
Pierre Derhet | Belmonte
Dorine Mortelmans | Blonde
William Blake | Pedrillo
Shadi Torbey | Osmin 
Parbet Chugh | Bassa Selim
et l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie

CHORISTES/COVERS
Irene Garrido,
Auriane Saccoman,
Pauline Lebbe,
Lotte Verstaen,
Gema Hernandez,
Blandine Coulon,
Kenny Ferreira,
Mathis Van Cleynenbreugel,
Jonathan Vork,
Emmanuel Junk,
Christoph Bornet,
Tom Vanbogaert

COMÉDIEN(NE)S
Camille Decock,
Agathe Meziani,
Alexander Espinosa,
Alvaro Siddharta

MISE EN SCÈNE 
Eric Gobin

DIRECTION MUSICALE 
David Miller

ASSISTANT CHEF D'ORCHESTRE 
Gabriel Hollander

SCÉNOGRAPHIE
Frédéric Philippe

COACH DE MOUVEMENT SCÉNIQUE
Françoise Ponthier

LUMIÈRES 
Nicola Pavoni

COSTUMES
Gaël Bros