L'avenir dure longtemps

"Je sais que je vais mourir et qu’il ne restera que mes mots ? Mais qui les entendra ? Qui les lira ? Qui me jugera ?"
Un dimanche matin de novembre 1980, un homme étrangle sa femme. Cet homme, c’est Louis Althusser, philosophe, professeur à l’École Normale de Paris et communiste notoire. Déclaré irresponsable de ses actes commis en état de démence, il sera interné et condamné à se taire, alors qu’il souhaitait « soulever la pierre tombale du silence ».
L’avenir dure longtemps, c’est ce réquisitoire dont la justice l’a privé, un récit biographique peuplé des silences familiaux, une généalogie de ce qui l’a conduit au désastre - ce père et cette mère sur lesquels il ne peut prendre appui ; son prénom, celui de l’ancien amour de sa mère ; ses crises maniaco-dépressives qui débutent au Stalag ; son éducation politique, ses dragues intempestives.Althusser s’y révèle tel un personnage de Shakespeare, s’attelant à redevenir sujet, et pour cela, à être traduit devant la justice des hommes, à accepter la sentence plutôt que le malheur du silence éternel.
L’interprétation d’Angelo Bison porte à l’incandescence l’histoire lucide d’un homme et de ses failles.
Prix de la critique 2017
Meilleur seul en scène

L'avenir dure longtemps

Saison 2019-20

Réserver
une
place

Petite salle

06.02 > 16.02.20
Dates
20:15 jeudi 6 février
20:15 vendredi 7 février
19:00 samedi 8 février
15:00 dimanche 9 février
19:00 mardi 11 février
20:15 mercredi 12 février
20:15 jeudi 13 février
20:15 vendredi 14 février
19:00 samedi 15 février
15:00 dimanche 16 février

MATINÉE
DI 09.02

BORD DE SCÈNE
MA 11.02

TEXTE
Louis Althusser

JEU
Angelo Bison

SCÉNOGRAPHIE
Thomas Delord

LUMIÈRES & VIDÉO
Marie Kasemierczak

CONSTRUCTION & RÉGIE
Benoît Francart

ASSISTANAT À LA MISE EN SCÈNE
François Saussus

ADAPTATION & MISE EN SCÈNE
Michel Bernard

PRODUCTION
Le Poème 2 & Unités/nomade
Michel Bernard remercie vivement Olivier Corpet et François Boddaert (le neveu de Louis Althusser) sans qui le projet théâtral de L’avenir dure longtemps n’existerait pas, pour leur soutien et leur amitié, Elisabeth Roudinesco pour notre rencontre et nos échanges et enfin les Éditions Stock. Et évidemment Angelo Bison pour son talent et Dolorès Oscari pour y avoir cru. Le texte du spectacle est édité par Unités/nomade.