CE JOUR TE FERA NAITRE ET PÉRIR

Créon, c’est pas un abruti, il est pas con le gars, il voit bien que ça coince : pourquoi il ne revient pas en arrière ?

Grande salle - 05.02 > 13.02.21 -

Une île désertée par ses habitants. Quatre prisonniers en fin de peine. Choisis pour une expérience pénitentiaire d’une durée d’un an ; sans menottes ni barreaux, libres de leurs mouvements, ils dorment dans des chalets tenus par des gardiens sans armes. L’hiver, la neige les retient à l’intérieur d’un vieux théâtre. Un accompagnant débarque. Avec lui, une pile de tragédies de Sophocle.

S’inspirant d’une prison humaniste basée en Norvège, Julien Lemonnier et Camille Sansterre ont imaginé cette histoire où quatre détenus, deux hommes et deux femmes, vont vivre la dernière année de leur peine en participant à un atelier sur Sophocle.
En les confrontant aux récits tragiques d’hommes et de femmes qui, comme eux, ont chuté, connu le crime et le sang, le spectacle questionne la tragédie et la poésie comme moyen de résilience.
Comment se reconstruire après la chute ? Ou comment faire le pari de l’art, de ce qui nous interroge et nous bouleverse au plus profond, pour donner une colonne vertébrale à une existence mise à terre ?

Revue de presse

« Cette création de la jeune compagnie PHOS/PHOR nous touche au cœur (…) 
Ce nouveau projet, alliant réalisme, théâtre et poésie, vient du ventre et explose de vérité(s). »
 Laurence Bertels, La Libre Belgique

 

« Les comédiens sont d’un réalisme époustouflant quand ils endossent leurs personnages ravagés, assommés par la désintoxication, secoués d’une rage inextinguible et d’une rancune sans fond envers la société. Leurs attitudes rebelles, leurs maladresses de langage, leurs codes corporels suintent l’enfermement. On en ressort éberlués par leur talent, par le naturel mimétique de leur jeu. » Catherine Makereel, Le Soir

 

« Un spectacle qui pose les bonnes questions, sans didactisme. Pourquoi si peu de moyens sont-ils mis en œuvre en Belgique pour la réinsertion des prisonniers ? Ne faut-il pas penser autrement la prison, la justice et l’éducation ? (…)
 Les comportements et les dialogues sonnent très juste et reflètent bien la difficulté de se prendre en mains quand on a été conditionné par le monde carcéral où tout est dicté du matin au soir. » Dominique Mussche, RTBF Culture

Détails

TEXTE Extraits de OEdipe Roi & d’Antigone de Sophocle | TRADUCTION FRANÇAISE Sabine Baudson | JEU Patrick Brüll, Olivier Constant, Mercedes Dassy, Céline Peret, David Scarpuzza | AVEC LES VOIX DE François Sauveur & Françoise Gillard | ASSISTANAT A LA MISE EN SCÈNE Gentiane Van Nuffel, Soazig De Staercke | CRÉATION LUMIÈRES Christophe Van Hove | SCÉNOGRAPHIE Alice Panziera | COSTUMES Delphine Coërs | CRÉATION MUSICALE Julien Lemonnier | RÉGIE Loïc Scuttenaire & Christophe Van Hove | CRÉATION VIDÉO Robin Montrau | MONTAGE VIDÉO Ayrton Heymans | DRAMATURGIE ET MISE EN SCÈNE Julien Lemonnier, Camille Sansterre

UN SPECTACLE de P H O S / P H O R
COPRODUCTION Théâtre de la Vie, Théâtre des Martyrs
Avec le soutien du Centre Culturel du Brabant Wallon et du Centre Culturel de Nivelles.

SPECTACLE REPORTÉ À UNE DATE ULTÉRIEURE

Presse & Écoles