Lutte des classes

"Le centre commercial c’est la maison de Barbie pour des marionnettes en chair et en os."

Petite salle - 07.05 > 20.05.20 - 1h05 - sans entracte

Le travail est-il encore humain ? C’est la question que pose Ascanio Celestini, écrivain et conteur, portant la parole des gens du peuple, les généralement oubliés ou « invisibilisés », celles et ceux qui ont un passé ou un présent de militant de gauche.

Dans Lutte des classes, roman adapté à la scène, Marinella et Nicola, embauchés en statut précaire, continuent de vouloir satisfaire « les besoins de l’âme », ainsi que les appelait la philosophe Simone Weil alors que leur boulot leur laisse peu d’espace pour la pensée. Ils travaillent tous les deux dans un call center, où payés quatre-vingt centimes l’appel de deux minutes quarante, ils font face à des objectifs chiffrés où le réel disparaît. Abrutissement et précarité.

Mais au-dehors, est-ce vraiment mieux ? Que leur propose-t-on hors du centre commercial ? Et la révolution peut-elle exister ? Comment faire face à ce qui vous écrase ? Allègrement menée par Salomé Crickx et Iacopo Bruno, cette Lutte des classes a la saveur des lendemains qui chantent.

Teaser du spectacle

Détails

bord de scène Vendredi 08.05
texte d’après Ascanio Celestini
de & avec Iacopo Bruno & Salomé Crickx • assistanat technique & artistique Andrea Messana • lumières Renaud Ceulemans

coproduction Le Festin – Mars dans le cadre de la Biennale 2018, Théâtre des Martyrs

Dates

  • jeu. 07/05/20
    20:15
  • ven. 08/05/20
    20:15
  • sam. 09/05/20
    19:00
  • mar. 12/05/20
    19:00
  • mer. 13/05/20
    20:15
  • jeu. 14/05/20
    20:15
  • ven. 15/05/20
    20:15
  • sam. 16/05/20
    19:00
  • dim. 17/05/20
    15:00
  • mar. 19/05/20
    19:00
  • mer. 20/05/20
    20:15

Photos

Presse & Écoles