MIDSUMMER MOZARTIADE

Opéra, récital, concerts gratuits et conférences en partenariat avec Amadeus & co

 

OPERA

Die Entführung aus dem Serail

Wolfgang Amadeus MOZART  | Livret de Johann Gottlieb Stephanie le Jeune

Le premier véritable chef-d’œuvre de l’opéra allemand s’invite au Théâtre des Martyrs dans le cadre du 4e festival Midsummer Mozartiade. Créé à Vienne le 16 juillet 1782 au Burgtheater, Die Entführung aus dem Serail fut un opéra nouveau, plein d’idées, le premier chef-d'œuvre de l'opéra allemand. Remportant un triomphe dès le soir de sa création, ce génial “Singspiel” devint, du vivant de Mozart, son ouvrage le plus populaire. Il parcourt toute l’Allemagne avant de poursuivre une carrière fulgurante à travers l’Europe. Des Européens en captivité dans le monde musulman étaient monnaie courante au XVIIIe siècle. Dans l'esprit des Lumières, Mozart pouvait néanmoins concevoir une fraternité entre l’Occident et l’Orient. Ainsi son génie transcende les conventions de la turquerie, sa musique devient drame, ses personnages deviennent êtres humains. Le vivre ensemble peut-il permettre à ces hommes et ces femmes de chair et de sang de surmonter leurs différences de culture, de religion ou de sexe ? Dans l’univers clos du sérail – dans cette tension entre crainte et fascination – vont-ils réussir à se comprendre, s’accepter ? Au cours de cette nouvelle rencontre choisiront-ils de suivre leurs propres lois ou celles professées par leurs pères ? La Sublime Porte pourrait rester ouverte cette fois, même si l’expérience risque de meurtrir plus d’un cœur. C’est pour cela que L’Enlèvement a tant à nous dire aujourd’hui.

Au bord de la mer, dans une Turquie romanesque, le jeune seigneur espagnol Belmonte cherche  sa fiancée Konstanze, capturée par des pirates puis vendue au Pacha Selim. Ayant subi le même sort, Blonde, sa servante anglaise, et Pedrillo, le serviteur de Belmonte, sont surveillés par l’odieux Osmin, gardien du palais. Prête à mourir plutôt qu’à se donner au Pacha, la belle Konstanze repousse ses avances, malgré toute l’attirance qu’elle éprouve pour lui. Avec l’aide de Pedrillo, Belmonte parvient à s’introduire au palais, où ils montent un projet d’enlèvement pour délivrer leurs fiancées. Au moment de s’enfuir, les deux couples d’amants sont capturés et voués à une mort certaine. Dans un coup de théâtre final, le généreux Selim leur accorde clémence, liberté et sauf-conduit. Qu'est-ce qui l'amène à réagir de cette façon ?

AVEC
Gianna Cañete Gallo | Konstanze
Pierre Derhet | Belmonte
Dorine Mortelmans | Blonde
William Blake | Pedrillo
Shadi Torbey | Osmin
Parbet Chugh | Bassa Selim
et l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie

CHORISTES/COVERS
Irene Garrido, Auriane Saccoman, Pauline Lebbe, Lotte Verstaen, Gema Hernandez, Blandine Coulon, Kenny Ferreira, Mathis Van Cleynenbreugel, Jonathan Vork, Emmanuel Junk, Christoph Bornet, Tom Vanbogaert

COMÉDIEN(NE)S
Camille Decock, Agathe Meziani, Alexander Espinosa, Alvaro Siddharta

MISE EN SCÈNE Eric Gobin
DIRECTION MUSICALE David Miller
ASSISTANT CHEF D'ORCHESTRE Gabriel Hollander
SCÉNOGRAPHIE Frédéric Philippe
COACH DE MOUVEMENT SCÉNIQUE Françoise Ponthier
LUMIÈRES Nicola Pavoni
COSTUMES Gaël Bros

Les 30/06 & 07/07 à 15h
Les 02 & 04/07 à 19h
Grande salle
 
 

Voulez-vous en savoir plus sur l’œuvre ?

Rejoignez-nous dans la Petite Salle du Théâtre des Martyrs 60 minutes avant chaque représentation pour une présentation éclairante et engageante sur l’opéra que vous allez voir. Ces « pre-show talks » sont l'introduction parfaite pour tous les publics, mélomanes ou novices.

01.07 à 14h & 05.07 à 18h en néerlandais - COSÌ FAN TUTTE, L’AMOUR DANS UN JEU AUDACIEUX
L’opéra Così fan tutte captive les mélomanes depuis des siècles : cette œuvre sur les amants jaloux est-elle une farce comique, ou est-ce une analyse géniale de la morale du dix-huitième siècle ? Avec son librettiste Lorenzo Da Ponte, Mozart a sublimé le style de l'opéra napolitain jusqu’à un nouvel idéal du drame musical, à la charnière entre les Lumières et le Romantisme. Arne Herman est titulaire d’un master en musicologie et d’un baccalauréat en philosophie de la KU Leuven, aussi bien qu’un master en clarinette de la LUCA School of Arts. Depuis octobre 2016, il est doctorant à l’Université d’Anvers. En 2017, son livre « Gesamtkunstwerk : le développement d'une idée » a été publié par l'éditeur Peeters à Louvain.

03.07 à 18h & 08.07 à 14h en français - QUE NOUS DIT LA MUSIQUE DE COSÌ ?
On entend souvent de Così fan tutte qu’il est le plus étrange des opéras de Mozart. Le mystérieux alliage d’une intrigue frivole et conventionnelle sur une musique profondément authentique et émouvante. Toutefois, du temps de Mozart, cet alliage semblait moins mystérieux, plus accessible car la musique, aussi émouvante soit-elle, était composée et écoutée comme un discours, une parole dont le sens avait aussi ses conventions. Cette causerie nous invite à entrer dans l’atelier de création de Mozart, à découvrir cette manière « classique » de composer, mais aussi d’écouter sa musique dans ses rapports avec la grande tradition comique dont Così est l’un des sommets. Hugo Rodriguez est musicologue et poursuit actuellement un doctorat à l'Université libre de Bruxelles.

RECITAL

Fiordiligi's favorites

Que font Fiordiligi et Dorabella (les deux sœurs dans « Così fan tutte ») à la maison, quand elles ne sont pas occupées à flirter avec leurs «fiancés» ? Sûrement de la musique, l'une au clavier, l'autre chantant. Que diriez-vous d’un beau «mix» de «golden oldies» et de «latest hits» ? Ainsi, la première partie du récital fera résonner des airs de compositeurs napolitains de la première moitié du 18e siècle (souvent repris aujourd’hui dans les recueils d'arie antiche). La deuxième sera consacrée aux œuvres de confrères contemporains de Mozart (pour la plupart oubliés de nos jours). En tout, une soirée de redécouverte avec deux artistes exceptionnels… à ne pas manquer !

Œuvres de Scarlatti, Lotti, Giordani, Caldara, Cimarosa, Mozart
Anke Herrmann, soprano
Lucas Blondeel, pianoforte

Vendredi 06.07 à 20h - Grande salle

CONCERTS GRATUITS SUR LA PLACE DES MARTYRS

Venti nuovi

L’ensemble d’instruments à vent Venti Nuovi nous rejoint en juillet 2018 pour sa troisième participation au festival Midsummer Mozartiade. Cet ensemble a été créé par Christian Debauve afin de promouvoir le répertoire consacré aux vents, souvent trop peu présenté en concert et donc mal connu du public. Sous sa direction, cette jeune formation permet à des étudiants de nos conservatoires de découvrir ces œuvres, entourés de musiciens professionnels, majoritairement issus de la Musique Royale des Guides

Œuvres de Cimarosa, Mozart et autres

Lundi 02 et samedi 07/07 à 16h - place des Martyrs

 

Ensemble de cuivres de Belgique

L’Ensemble de Cuivres de Belgique est composé de 11 musiciens talentueux : quatre trompettes, quatre trombones, deux cors et un tuba. Les membres de l’ECB, tous issus des grands orchestres et conservatoires belges, ont décidé de se retrouver pour unir leur passion commune de la musique. Leur répertoire très diversifié s'étend de Gabrieli à Bizet tout en passant par la musique d'Astor Piazzolla et les musiques de films. Pour leur deuxième participation au festival, l'ECB nous offre un programme de musique napolitaine qui permettra de satisfaire les goûts et la curiosité de tous les publics.

Œuvres de Rossini, Rimsky-Korsakov, Piazzolla et autres

Mercredi 04.07 à 16h & 17h - place des Martyrs

Contr'air

« Le bonheur d’un artiste est de pouvoir partager sa passion, donner de l’émotion, raconter des histoires… »
L’octuor vocal Contr’Air a été récemment constitué par Damien Parmentier afin d’aborder à huit voix un répertoire d’inspiration traditionelle allant du baroque à nos jours, accompagné au piano ou a capella. Sa formation «de chambre» est destinée à faciliter le désir d’atteindre des personnes pour lesquels l’accès au spectacle vivant où à la musique classique n’est pas facile, d’être plus proche du public. Quant au nom « Contr’Air », il vient de la volonté d’offrir du rêve, de la joie et de l’énergie positive face au désarroi de notre civilisation et de renforcer les liens sociaux en pratiquant la musique vocale.

Œuvres de Paisiello, Traetta, Cimarosa, Mozart et autres

Lundi 02 et Samedi 07/07 à 17h - place des Martyrs