Hommage à Jean Louvet

en partenariat avec le Magasin d’Ecriture Théâtrale.

Fondé en 1989 par Jean-Claude Idée, le MET se donne pour missions de découvrir et de faire découvrir, par le biais de lectures-spectacles, les écritures dramatiques contemporaines. Au fil des ans, ces lectures sont devenues le banc d’essai d’une partie de la création théâtrale francophone : de nombreux textes lus dans ce cadre ont ensuite été produits et mis en scène.

Entrée gratuite – Réservation indispensable

Pierre Harmignie

Jeudi 20 avril 2017 à 19h
Les 17 et 18 août 1944, peu avant la fin de la Seconde guerre mondiale, les rexistes – militants pro-nazis belges avec à leur tête Léon Degrelle – mettent à feu et à sang la région de Charleroi à la suite de l’assassinat par les résistants d’un des leurs – le bourgmestre de la ville – et de sa famille. Le plus important massacre aura lieu à Courcelles, où 19 personnes seront prises en otages et éliminées sauvagement sans autre forme de procès.

Info & réservation

 

La farce du sous-marin

Jeudi 20 avril 2017 à 21h
Un homme d’un certain âge travaille à faire fonctionner une machine. Il travaille seul et a acquis une certaine maîtrise. Survient un autre employé, plus jeune, envoyé dans le même bureau via une lettre. Le malaise s’installe. Pourquoi cette recrue ? Pour tenir compagnie à l’aîné, le seconder, le surveiller, le remplacer ? Toute l’intrigue tire ses racines du doute qui tenaille les deux hommes au sujet des motivations de « ceux d’en haut ».

Info & réservation

L’aménagement

Vendredi 21 avril 2017 à 19h
Lui n’a rien. Elle a tout. Elle finira pourtant par drainer le pire : trahison, dépression, délabrement affectif… et à fuir tout lien avec sa propre mémoire. Animée pourtant par l’extraordinaire besoin d’aimer et d’être aimée.

Infos & réservation

L’an un

Vendredi 21 avril 2017 à 21h
La pièce propose un dialogue entre un ouvrier révolutionnaire de 40 ans et un ouvrier “modèle” de 65 ans, qui vient de prendre sa retraite. Celui-ci s’occupe d’une petite parcelle de terre qu’il a pu “s’offrir” après 40 ans de dur labeur. Il a travaillé toute sa vie pour les autres, et il peut enfin commencer sa nouvelle vie : l’an 1 de travail pour lui, et pour sa femme qui le pousse à produire pour son compte personnel. Réflexion sur la solidarité sociale qui peut se décliner dans les deux sens : Le révolutionnaire a-t-il le droit de casser le rêve “privé” du pensionné ? Le pensionné a-t-il le droit de ne rêver qu’à une vie nouvelle calquée sur le principe de l’égoïsme capitaliste ?

Info & réservation

Le train du bon Dieu

Samedi 22 avril 2017 à 19h
Dans une parabole satirique, le prolétariat exprime son besoin d’un monde meilleur, essaie d’échapper à la monotonie d’un travail épuisant. Le monde ouvrier descend dans la rue, se bat, rit… Et pleure enfin en assistant au déraillement de son train qui allait le conduire au règne de l’âge d’or sur terre.

Info & réservation

L’annonce faite à Benoît

Samedi 22 avril 2017 à 21h
Ce jour-là, au milieu de la foule, dans ce grand magasin banal à pleurer, ils se sont rencontrés… Rencontre furtive, grave, émouvante, entre deux hommes singuliers : l’un apparemment déboussolé par une accumulation de malheurs relevant du mélodrame ; l’autre bouleversé par cet univers intime et passionnel qui tout à coup s’impose à lui. Un an plus tard, ils se retrouvent. Comment démêler le vrai du faux dans ce jeu ambigu où la douleur de l’un rassure l’autre en lui donnant une raison de vivre et d’espérer.

Info & réservation