MIDSUMMER MOZARTIADE

Opéra, récital, concerts gratuits et conférences en partenariat avec Amadeus & co 

L'asbl Amadeus & Co présentera sa sixième Midsummer Mozartiade, du 26 juin au 3 juillet 2022, à nouveau dans le quartier des Martyrs à Bruxelles. Compte tenu des difficultés et des incertitudes des deux dernières années, cette édition vise à mettre sous les projecteurs davantage de talentueux artistes lyriques. Vingt-deux au total. Certains d'entre eux seront familiers aux habitués de notre festival, (...)

d'autres sont des artistes que nous sommes ravis de présenter pour la première fois.Pour cela, nous mettons à l’affiche non pas un, mais deux opéras. Il s'agit de La finta giardiniera de Mozart et d'Acis and Galatea de Haendel. Deux histoires d'amours contrariés à la campagne. Tous deux dans l'intimité bienvenue et l’acoustique fine du Théâtre des Martyrs. Tous deux sous la conduite de professionnels chevronnés de la musique et du théâtre. Nous faisons également de notre série de concerts gratuits une véritable fête de la voix. Trois magnifiques programmes avec des quatuors, des duos ou des solos, interprétés par des chanteurs en plein essor et des organistes de premier ordre. Tous trois s'inspirent de la figure du baron Gottfried van Swieten, mécène et mélomane au temps des Lumières, et présentent des œuvres de maîtres compositeurs, de Bach à Beethoven.
De plus, nous déménageons nos concerts gratuits dans un nouveau lieu (éminemment XVIIIe siècle et bien protégé des aléas de la météo belge). Il s’agit de Notre-Dame du Finistère, la belle église située dans la rue Neuve, à deux pas de la place des Martyrs. Et, comme à l'accoutumée, nos événements lyriques seront complétés par des causeries au théâtre (Parlons opéra!) et par des conférences à la librairie de la Maison CFC (zoom sur le baron van Swieten). Ces rencontres privilégiées avec le public sont toutes à entrée libre. Pour le plus grand plaisir des amateurs d'opéra de tous âges et de tous horizons, venus des quatre coins du pays et d’ailleurs. La vente des billets débute le mardi 5 avril. Que les étoiles s'alignent en 2022 en faveur de cette édition sacrément lyrique !

OPERA

LA FINTA GIARDINIERA

MUSIQUE DE WOLFGANG AMADEUS MOZART
LIVRET DE GIUSEPPE PETROSELLINI
chanté en italien
surtitres en français et néerlandais

Il y a un an, la marquise Violante Onesti a été grièvement blessée par son amant jaloux, le comte Belfiore, au cours d'une nuit passionnée qui a mal tourné. La croyant morte, il s'est enfui. Mais une fois rétablie, elle se lance à sa recherche avec son fidèle serviteur Roberto.

Faute de retrouver son amant, la marquise s'est fait engager comme jardinière, sous le nom de Sandrina, au domaine de Don Anchise, le podestat de Lagonero. Depuis, elle suscite les désirs ardents de son employeur, qui en a assez de sa liaison avec sa servante Serpetta. Quant à Roberto, engagé comme jardinier sous le nom de Nardo, il est tombé amoureux de la servante, qui reste déterminée à élever son statut en épousant le patron. Ramiro, invité dans la propriété de Don Anchise, cherche du réconfort après une rupture amère. Soudain, la nièce de son hôte arrive de Milan et s'avère être nulle autre qu'Arminda, la mondaine capricieuse qui lui a brisé le cœur. Elle est impatiente de rencontrer son nouveau fiancé, qui, on le comprend vite, n'est autre que le comte Belfiore…

À la fois comédie musicale et drame sentimental, ce dramma giocoso précoce (créé le 13 janvier 1775 au Salvatortheater de Munich) est un choix idéal pour faire briller notre talentueuse troupe d'artistes émergents. Dans cette perle rare, un Mozart de 18 ans déploie pour la première fois son propre théâtre musical très personnel, mêlant burlesque et drame pour atteindre l’humain. Lors d'une folle journée à la campagne, la confusion règne entre sept personnages en quête d’amour. Chaque protagoniste, entraîné dans un engrenage de situations de plus en plus improbables, utilise à sa guise la séduction, la colère, le reproche ou la ruse. Le lendemain, reconnaîtront-ils chacun leur âme sœur ? Et, vu qu'ils sont sept, qui finira seul ? Seule la nuit le dira. Identités cachées, coïncidences comiques, amants fous, le tout animé par une musique brillante – le grand art de notre compositeur fétiche prend vie ici dans un jardin imaginaire plein de rebondissements (autant de prémonitions d'une trilogie à venir).

AGENDA | RÉSERVATION
Dimanche 26/06 à 15h
Mardi 28/06 à 19h
Jeudi 30/06 à 19h
Samedi 02/07 à 19h

DISTRIBUTION
Sandrina Laetitia Grimaldi
Belfiore 
João Terleira
Don Anchise 
Kenny Ferreira
Arminda 
Laura Telly Cambier
Ramiro 
Gema Hernández García
Serpetta 
Dorine Mortelmans
Nardo 
Ivan Thirion

Mise en scène Eric Gobin
Direction musicale Gabriel Hollander
Orchestre Royal de Chambre de Wallonie
Répétiteurs Lionel Bams, Noemi Biro
Coach de mouvement Françoise Ponthier
Coach d’Italien Primo Lunghi
Costumes Gaël Bros
Scénographie Frédéric Philippe

OPERA

ACIS AND GALATEA

MUSIQUE DE GEORG FRIEDRICH HAENDEL
LIVRET DE JOHN GAY AVEC DES TEXTES D'ALEXANDER POPE ET JOHN HUGHES
chanté en anglais

Galatée, une nymphe, est amoureuse du berger Acis, et lui d'elle. Mais Polyphème, un cyclope, est également épris de Galatée. Elle rejette ses avances, et Acis, malgré les conseils de leurs amis, défie le géant. Enragé par les démonstrations d’amour du couple, Polyphème écrase Acis avec un rocher. Galatée, pleurant son bien-aimé mourant, utilise ses pouvoirs divins pour le transformer en une fontaine éternelle d'où jaillit un ruisseau bouillonnant à travers les champs qu'il a tant aimés, le rendant ainsi immortel.

Acis and Galatea, l'une des œuvres les plus durables de Haendel, a fait l'objet de nombreuses adaptations, dont une par Mozart en 1788 à la demande du baron Gottfried van Swieten. L'œuvre est présentée ici dans sa version originale de 1718, celle-là même que Mozart a reprise soixante-dix ans plus tard pour l'adapter aux goûts musicaux de son époque. Mais la première fois qu'il l'a rencontrée, c'était en juin 1764, lors d'un concert de bienfaisance dans les jardins de Ranelagh à Londres. L'enfant prodige y joua plusieurs de ses propres compositions dans un programme qui comprenait Acis and Galatea et Alexander's Feast (autre oeuvre handelienne que Mozart remaniera plus tard pour van Swieten à Vienne).

L’opéra pastoral de Haendel combine un livret coloré et une partition sublime pour produire 90 minutes de pur bonheur. Écrit pour les musiciens virtuoses d'un domaine de la campagne anglaise, il opère sa magie avec une poignée de chanteurs et un petit ensemble de musiciens. La musique est toujours accessible, contagieuse et touchante. Les ambiances passent de manière poignante du lyrisme pastoral à la tragédie sombre, avec une fin qui réchauffe le cœur.

AGENDA | RÉSERVATION
Vendredi 01/07 à 20h
Dimanche 03/07 à 15h

DISTRIBUTION
Acis   Enguerrand de Hys
Galatea   Laurie Janssens
Polypheme   Shadi Torbey
Damon   Mathis Van Cleynenbreugel
Corydon   Leander Van Gijsegem
Phyllida   Marion Bauwens
Alexis   Gert-Jan Verbueken
Cimon   Tom Van Bogaert

Mise en scène Hugo Segers
Direction musicale Thibaut Lenaerts
Ensemble baroque Le Pavillon de Musique

CONCERTS GRATUITS

Eglise Notre-Dame du Finistère - Rue Neuve 76, 1000 Bruxelles
La 6e Midsummer Mozartiade propose trois concerts gratuits de musique pour voix et orgue à Notre-Dame du Finistère, la belle église du XVIIIe siècle de la rue Neuve, à deux pas de la place des Martyrs. Trois magnifiques programmes avec des quatuors, des duos ou des solos, interprétés par des chanteurs en plein essor et des organistes de premier ordre.

Ce cycle s'inspire de la figure du baron Gottfried van Swieten, diplomate autrichien d'origine néerlandaise, mécène de Mozart, Haydn et Beethoven, et grand promoteur de la musique de Bach et de Haendel dans la Vienne de la fin du XVIIIe siècle. Nos programmes, comme ceux interprétés dans le vaste appartement de ce passionné à la Bibliothèque royale de Vienne, nous font traverser un siècle de musique, de Bach à Beethoven. Ils nous donnent également l'occasion de faire découvrir sept artistes vocaux exceptionnels. Cette série de concerts en entrée libre est soutenue par la Ville de Bruxelles.

L'actuelle église Notre-Dame du Finistère a été édifiée dans le premier quart du XVIIIe siècle. Dernière église bruxelloise à relever du style baroque, elle présente déjà quelques éléments du courant néoclassique du dernier tiers du XVIIIe siècle, notamment dans la partie inférieure de la façade principale, la partie supérieure étant achevée au XIXe siècle. Quant à l'orgue, construit par le facteur d'orgues Hippolyte Loret en 1856, il a été modifié à plusieurs reprises, puis est devenu muet suite à un dégât des eaux lors d’un incendie dans le clocher en 1970. Sa restauration a été confiée à la manufacture Thomas et à l’expert Jean Ferrard. L'asbl Lundi d'Orgue a été créée suite aux concerts donnés en mai 2000 pour inaugurer l’instrument nouvellement restauré. Depuis lors, un concert gratuit est donné tous les lundis à 13 heures (sauf les jours fériés ou les fêtes liturgiques) soit par les organistes titulaires Momoyo Kokubu et Xavier Deprez, soit par un organiste invité. La programmation fait parfois appel à des solistes (instrumentaux ou vocaux) et à des chorales.​

Lundi 27.06 à 13:00
Quatuors vocaux extraits d’œuvres de Bach, Haendel, Mozart et Haydn
Avec Doris Brasseur (soprano), Sonia Jacquelin (alto), Gabriele Bonfanti (ténor), Jean-Denis Piette (basse) et Xavier Deprez (orgue)
Ce concert aura lieu en collaboration avec l’asbl Lundi d’Orgue.

Lundi 27.06 à 19:30
Œuvres de Mozart, Haydn et Beethoven
Avec Kim Savelsbergh (soprano), Jo Louppen (orgue) et Robin-Lynn Hirzel (violon)
Ce concert aura lieu avec le soutien de l’ambassade des Pays-Bas.

Mercredi 29.06 à 19:30
Œuvres de Bach et Haendel
Avec Elise Gäbele (soprano), Pieter De Praetere (contraténor), Mathias Lecomte (orgue) et Michael Tambour (trompette)
Ce concert aura lieu en partenariat avec Cultuursmakers Anderlecht (autrefois vtbKultuur Brussel) à l'occasion de leur 10e anniversaire.

Voulez-vous en savoir plus sur l’œuvre ?

CAUSERIE - 60 minutes avant le rideau – Entrée libre

Parlons opéra! Ces causeries en français et en néerlandais sont l'introduction parfaite pour tous ceux qui veulent en savoir plus sur l'opéra qu'ils vont voir. Elles mettent en lumière le contexte dans lequel l'œuvre a été créée, l'intrigue dans laquelle les personnages évoluent et l'approche adoptée pour mettre en scène cette nouvelle production. Elles rendent ainsi nos spectacles plus parlants, tant pour les néophytes que pour les habitués de l'opéra. Elles offrent également à nos spectateurs la possibilité d'entrer dans un dialogue avec une historienne, un musicologue ou un metteur en scène, tous trois passionnés par l'art lyrique. L'opéra nourrit tous nos sens et nous fait vibrer d'émotion. Chacun de nous peut s'y identifier, car il engage tout notre être et nous renvoie notre propre image. Il nous permet également de voir le monde sous un jour nouveau. En ces temps troublés, nous en avons plus que jamais besoin. Qui de mieux pour nous initier à cet univers fascinant et enrichissant que Mozart et Haendel, dont les œuvres sont si aisément accessibles à tous?

CONFÉRENCES | LIBRAIRIE CFC ÉDITIONS
place des Martyrs 14 - 1000 BRUXELLES

Vendredi 01.07 à 17:00 – Entrée libre : “Gottfried van Swieten, mécène et mélomane au temps des Lumières”

Depuis 2017, ces conférences à la Maison CFC (éditions & librairie) nous permettent de placer notre programmation musicale dans un contexte culturel plus large, afin de la rendre encore plus attirante et accessible à nos spectateurs. De plus, elles nous aident à rassembler tous les acteurs culturels présents sur la place des Martyrs autour d'une même initiative. Nous sommes heureux de poursuivre cette collaboration fructueuse avec une conférence éclairante sur Gottfried van Swieten (1733–1803), figure phare du festival de cette année.

Diplomate de métier, van Swieten était un mélomane fervent qui mit une grande part de son énergie à dynamiser la vie musicale de son époque. À l’instar de quelques–uns de ses contemporains, l’originalité de son mécénat fut de ne pas prendre les musiciens à son service mais de les soutenir financièrement et individuellement. Il veillait aussi à les intégrer dans un réseau de diffusion solide (via l’organisation de concerts) et une tradition établie (via la transmission de la musique baroque et, le cas échéant, une contribution directement artistique au projet du compositeur). C.P.E. Bach, Haydn, Mozart et Beethoven ont bénéficié du soutien matériel et artistique de cet humaniste à la fois homme de l'Ancien Régime et adepte des idées des Lumières. Il nous a ainsi offert l'un des premiers exemples de mécénat privé fondé sur le concept moderne de l'artiste.

Hugo Rodriguez est docteur en musicologie et collaborateur scientifique à la section Musique de la Bibliothèque royale de Belgique (KBR). Son travail et ses activités se concentrent sur la question de la signification en musique, examinée sous deux angles : un angle historique, alimenté par les discours et les pratiques qui ont combiné le langage verbal et la musique au cours de la modernité occidentale (opéra, musique de programme, chanson) ; et un angle théorique et expérimental, alimenté par la philosophie analytique et les sciences cognitives récentes.