PINK BOYS AND OLD LADIES

Qu’est-ce qui rime avec Yvonne ? (temps) (puis) Aucune réponse.

Grande salle - 15.10 > 23.10.20 - 1h30 - sans entracte

Normand, qui n’est pas normand, est un petit garçon assez banal, mais Normand aime porter des robes. La soeur du père de Normand trouve ce comportement « limite limite » (elle redouble les mots dès qu’elle est gênée).

La mère de Normand aimerait parfois trépaner son fils pour voir ce qui cloche à l’intérieur, ce qui est radical mais pas le plus pratique. Sa grand-mère maternelle – et pourquoi pas une cure d’hormones ? – semble être la plus concrète mais Normand ne veut pas changer de sexe, Normand veut juste se sentir bien, dans cet entre-deux sans nom où il évolue. Le père de Normand, enfin, aimerait s’exprimer, mais ce qu’il dit « flotte ». Un jour, il décide d’accompagner son fils en robe à l’école …
Pink Boys and Old Ladies déploie une fresque familiale impressionniste et caustique, où chacun, empêtré dans cette situation délicate, exprime mal son malaise. On parle beaucoup dans cette famille, mais on parle surtout de rien, parce qu’on ne veut pas parler de tout.

Revue de presse

« Aborder et nourrir les débats de société, sentir le pouls d’un monde en pleine ébullition, chatouiller voire bousculer les a priori et les injustices, éveiller les consciences, poser un autre regard,… le pouvoir de la culture est immense et indispensable. » Stéphanie Bocart, La Libre Belgique

 

« Salle comble et conquise : aux mains de Marie Henry et Clément Thirion, la question du genre enfante une nouvelle pépite. (…) Par spirales, par tâtonnements, les uns les autres tentent de cerner le sujet grave “du genre”, qui touche au regard de l’autre, à son intolérance, à ses propres carcans. Et c’est pourtant franchement drôle, pas du tout didactique ou moralisateur, pas linéaire non plus, mais déconstruit, démultiplié entre jeu, récit… et didascalies » Michèle Friche, Le Soir

 

« On l’aura compris, dans le théâtre de Marie Henry, tout part du langage et y aboutit. (…) Dialogues, narration, didascalies, discours, le texte est une partition éclatée à l’humour incisif. Clément Thirion nous la rend parfaitement lisible, sans en gommer la complexité. » Dominique Mussche, RTBF Culture

Détails

TEXTE Marie Henry | JEU Gwen Berrou, Lucas Meister, Clément Thirion, Mélodie Valemberg, Mélanie Zucconi | DRAMATURGIE Marie Henry | ASSISTANAT À LA MISE EN SCÈNE Déborah Marchal | MUSIQUE Thomas Turine | SCÉNOGRAPHIE, LUMIÈRES & COSTUMES Katrijn Baeten, Saskia Louwaard | VIDÉO & PHOTOGRAPHIE Julien Stroïnovsky | RÉGIE GÉNÉRALE & DIRECTION TECHNIQUE Christophe Van Hove | MISE EN SCÈNE Clément Thirion

UN SPECTACLE de KOSMOCOMPANY
COPRODUCTION Théâtre de Liège, Théâtre la Balsamine, Maison de la Culture de Tournai – maison de création, La Coop et Shelter Prod
PRODUCTION DÉLÉGUÉE Mars, Mons arts de la Scène
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles-Direction générale de la Culture, Service général des Arts de la scène, Service Théâtre, du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge et d’Inver Tax Shelter.
DIFFUSION BLOOM Project – Stéphanie BARBOTEAU

Teaser du spectacle

Interview Rendez-vous avec... "Pink boys and old ladies"

Bord de scène
mardi 20.10


Dates

  • jeu. 15/10/20
    20:15
  • ven. 16/10/20
    20:15
  • sam. 17/10/20
    19:30
  • dim. 18/10/20
    15:00
  • mar. 20/10/20
    19:00
  • mer. 21/10/20
    20:15
  • jeu. 22/10/20
    20:15
  • ven. 23/10/20
    20:15

Photos

Presse & Écoles